En 2016,
une page se tourne
pour Waterloo

Mont St-Jean et Place Richelle

Des rénovations
au service de la ville, ses commerçants et ses habitants

Propriétaire de deux sites commerciaux d’envergure à Waterloo (hypermarchés Carrefour de la drève Richelle et de Mont-Saint-Jean), la société Redevco envisage leur rénovation en profondeur. Au-delà du simple lifting de façade, le projet prend en compte les nombreux facteurs indissociables d’un urbanisme intégré : ligne architecturale inspirée, mode de construction et matériaux durables, mobilité douce, gestion de l’environnement… Objectif de l’opération : dynamiser le centre urbain, optimiser le confort des clients et soutenir le commerce local.


Des
infrastructures obsolètes

Depuis le début des années septante, Waterloo s’enorgueillit de posséder deux sites commerciaux (sites de la Drève Richelle et de Mont-St-Jean) situés à proximité des axes de pénétration de la ville. Construits il y a plus de quarante ans, les bâtiments et leurs infrastructures sont devenues vétustes et ne répondent plus aux normes architecturales et énergétiques en vigueur. Résultat : une rénovation en profondeur s’impose.

Enrichir l’offre commerciale

Toutes les études socio-économiques entreprises à Waterloo ont abouti au même constat : l’offre commerciale de la ville est bien en deçà du potentiel de la zone de chalandise. En d’autres mots, le développement de structures commerciales d’envergure ne pourra qu’attirer de nouveaux clients… dont bénéficieront également les petits commerces indépendants de l’hyper-centre.

Apporter de la
cohérence

Avec le temps et l’évolution urbanistique de la ville, hyper et market Carrefour se retrouvent actuellement à moins de quatre kilomètres l’un de l’autre. Pour plus de cohérence commerciale, une redistribution des fonctions s’imposait : privilégier les commerces de moyenne surface au centre-ville (Place Richelle) et réserver ceux de plus grand gabarit pour la périphérie (Bix).

Proposer une architecture inspirée

Le concept joue sur plusieurs leviers complémentaires : originalité architecturale, utilisation de matériaux durables et d’équipements publics, gestion de l’environnement et de la mobilité douce… En phase avec les tissus urbains environnants, le concept architectural tablera sur la complémentarité d’un style résolument urbain (Place Richelle) et d’inspiration plus champêtre (Bix).

Contribuer à la mobilité urbaine

Comment ? En apportant des solutions globales capables de fluidifier et sécuriser l’ensemble du trafic urbain. Les vastes parkings gratuits mis à la disposition des visiteurs, la multiplication des zones d’accès, les aménagements routiers et la part belle faite à la mobilité douce et aux transports en commun participent à cette dynamique.

Revaloriser l’image de Waterloo

En privilégiant la qualité architecturale, les concepteurs du projet poursuivent un objectif précis : conférer aux deux centres commerciaux un standing en accord avec les ambitions de la ville. Véritable locomotive économique et culturelle du Brabant, Waterloo accorde une attention particulière à l’harmonie et au dynamisme qui conditionnent la qualité de vie de ses habitants.

Plan